LA SÉCURITÉ PRIVÉE CONTRIBUE À L’EFFORT COLLECTIF QUANT À LA SITUATION LIÉE À LA PROPAGATION DE LA COVID-19 AU QUÉBEC

MONTRÉAL, le 17 mars 2020/CNW/ - Suivant l’adoption du décret déclarant l’état d’urgence sanitaire par le premier ministre du Québec sur tout le territoire québécois le 13 mars dernier, le Bureau de la sécurité privée (le « BSP ») salue les différentes actions et mesures entreprises par les agences de sécurité privée répondant « présentes » à l’effort collectif.

Recourir à de la main-d’œuvre temporaire
Selon le rapport annuel 2018-2019 du BSP, tout près de 35 000 personnes étaient titulaires d’un permis d’agent de gardiennage et exerçaient une activité de sécurité privée au Québec au 31 mars 2019. Considérant l’état d’urgence sanitaire décrétée par le gouvernement, il est possible que les besoins de main-d’œuvre soient revus à la hausse et que le milieu de la sécurité privée soit appelé à jouer un rôle-clé dans le cadre de cette crise.

En vertu de l’article 17 du Règlement d’application de la Loi sur la sécurité privée, le BSP rappelle qu’il est autorisé à délivrer un permis temporaire d’agent à une personne pour exercer une activité de sécurité privée dans certains cas particuliers, notamment celui d’une pandémie. Pour obtenir un permis d’agent temporaire, le demandeur doit remplir le formulaire du BSP prévu à cet effet et satisfaire aux critères suivants : être âgé d’au moins 18 ans, ne jamais avoir été reconnu coupable d’une infraction criminelle ayant un lien avec l’activité de sécurité privée pour laquelle le permis est demandé et avoir de bonnes mœurs.   

Répondre à la demande
Le contexte que nous vivons est unique. Le Bureau de la sécurité privée s’est engagé à déployer les efforts nécessaires de prévention réalisés par l’ensemble de la société québécoise pour endiguer la propagation de la COVID-19. À cet effet, veuillez noter que le comptoir d’accueil du BSP situé au 6363, route Transcanadienne Ouest à ville Saint-Laurent est temporairement fermé au public et ce, jusqu’à nouvel ordre. Par ailleurs, notre équipe a mis en place une série de mesures afin d’assurer une continuité des services de qualité et en toute sécurité. Le BSP suit de près l’évolution de cette situation de crise, et ce, de façon concertée avec les autorités provinciales et fédérales de la santé publique.

À propos du Bureau de la sécurité privée
Le BSP est l’organisme d’autoréglementation régissant l’industrie de la sécurité privée au Québec, et plus précisément les six grands secteurs d’activité définis à l’article 1 de la LSP.  La mission première du BSP est de veiller à la protection du public. Le Bureau voit à l’application de la LSP et de ses règlements, délivre des permis d’agents et d’agences dans les six catégories assujetties à la LSP, traite les plaintes reçues, favorise la cohérence des actions des intervenants de la sécurité privée avec celle des intervenants de la sécurité publique et donne son avis au ministre de la Sécurité publique sur toute question que celui-ci peut lui soumettre en matière de sécurité privée.

Pour en savoir plus, visitez le site Web du Bureau de la sécurité privée : bspquebec.ca

 

- 30 -


Source :

Geneviève Godin
Conseillère aux communications
Bureau de la sécurité privée
Tél. : 514 748-7480
Courriel : communications@bspquebec.ca

Retour vers la liste des annonces et communiqués de presse